AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  WebringWebring  

Partagez | 
 

 Lameargent Flameargent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arja
Infant


Féminin Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Lameargent Flameargent   Sam 19 Mai - 19:53

Prénom : Lameargent (alias Arja)
Nom : Flameargent
Age Humain : 19
Age Vampirique : 23
Clan : l'on dit d'elle une brujah
Description physique : grande, cheveux verts, marques sur le visage, peau rose, une elfe
Caractère : lunatique, peut-être docile et peureuse aussi facilement que cruelle et impassible
But : prendre des forces et venger la mort de son père
Hobbit : se mettre à genou au sommet d'une montagne
Aime : mettre le feu un peu partout, sentir le vent, nager et détruire
Aime pas : les faibles, les chats
BG : *ferme les yeux et essaie de se souvenir*
« C'est dans ces marais que tout a commencé...
J'avais une amie d'enfance, Altraya, nous étions ensemble comme à notre habitude. C'était la nuit il faisait froid,
Altraya s'était absentée un moment. J'étais sur un petit sommet,
J’avais une pleine vue sur cet endroit si glacial, des marais à perte de vue... J'étais angoissée d'être seule ainsi.
J'attendais son retour avec tant d'impatience. Le temps passait je ne savais plus depuis quand elle était partie.
Le soleil commençait à se lever mais j'avais peur de rentrer au royaume sans elle. Alors j’attendis ainsi, longtemps, le soir tomba à nouveau. Je me décidais à prendre mon courage à deux mains, et je suis descendue de la montagne en sautant. Tombant alors sur un chemin de terre, je le suivi, je ne savait pas où je me dirigeait.
C'est alors que je vis un tombeau. Tout se passa ensuite très vite, un homme passa derrière moi à toute allure, et en un instant je me retrouvais allongée sur le sol, je voyais le sang couler le long de mon ventre.
Je n'ai jamais trouvé la nuit aussi belle que ce soir, je ne pouvais plus bouger, je me mis à rire, ne sentant plus la douleur puis je fermai les yeux attendant mon heure. C'est alors qu'Altraya m'a trouvée.
Elle s'est penchée sur moi, je rouvrit les yeux un bref instant, j'étais rassurée. Je l'entendais me raconter de belles histoires. Elle me parlait de vie éternelle, de nuit aussi douce qu'inimaginables, de proies, et j'en passe.
Elle s'approcha de moi, je sentais son râle sur mon cou. Je ne savais pas ce qu'elle faisait. Elle me chuchota un "tu vivras la nuit" et je senti qu'elle me mordait.
Ce que j’ai pu voir ce soir là m'est confus, je me rappelle des détails, comme ses yeux s'illuminant en me voyant me relever après m'avoir mordue, ses cheveux glissant sur son dos.
Je me suis donc relevée, l'observant, je su alors que j'avais changé. Je ne savais pas comment, ni pourquoi, ni EN quoi.
Elle me souffla un "merci" et disparu dans la nuit. Je me mis à marcher, pendant des heures, essayant de suivre sa trace.
J'étais revenue sur mes pas. Devant le tombeau... Je suis alors entrée. Je descendit les marches une à une, tremblante de terreur.
Et j'avais raison d'avoir peur... J'ai pu voir le corps de mon amie éteint à jamais, ce fut les minutes les plus longues de ma vie. Je restais debout la regardant, mains sur la poitrine un pieu dans le coeur et bouche ouverte.
Je compris alors ce que j'étais devenue. Je suis restée un an à ses côtés, en espérant au plus profond de mon coeur qu'elle se relèverait. Puis un jour je compris qu'elle ne reviendrait jamais. Non pas par pouvoir, mais par envie.
Je l'enterrai près de ce tombeau. De nuit en nuit je devenais plus forte. Je me nourrissais de serpents, de rats... Elle avait fait de moi une âme perdue, errante.
Un groupe d'individus vin me voir une nuit. Ils me parlèrent de la citadelle, la "grande ville", que je devais y aller, je trouverais ce que je cherche... Je partis pour cette métropole inconnue, où "l'herbe serait sans doute meilleure"
J'ai passé je ne sais combien de temps sur les routes. Marchant toujours de nuit. Je rencontrais des voyageurs, arrivée à la taverne d'un petit village, on me demanda qui était mon "maître". Je ne savais quoi répondre et citait Altraya comme nom.
Ils se sont jetés sur moi affirmant que j'avais "brisé le lien" et je me remis en route. Un jour je suis arrivée dans cette métropole. J'y ai trouvé un endroit parfais pour moi, des cachots... J'y ai vécu seule un long moment.
J'ai voulu perpétuer le nom de ma famille, mon père aurait été heureux, mais n'étais plus là pour moi.
J'ai donc fondé le royaume d'Agora, j'ai eu beaucoup d'aide pour cela. Mais quelque chose m'a manqué toutes ces années, et qui me manque encore aujourd'hui. Je veux savoir ce que je suis avec exactitude.
Pourquoi un être doté de la "vie" éternelle se donnerait-il la mort, pourquoi m'avoir transformée avant... Je n'aurais sans doute jamais de réponses, et je crois que c'est mieux ainsi. Il vaut mieux parfois rester Candide, la vérité peut-être atroce. Je n'abandonnerais pas mes réponses pour autant, je mets mes recherches en attente tout simplement, je préfère profiter de cette nouvelle vie qui s'offre à moi. Le vide qu'Altraya a laissé ne sera jamais comblé, mais la peine est surmontable maintenant.
Certains veulent me tuer pour ce que je suis, j'ai souvent eu peur "des êtres de la nuit" j’ai dû me faire passer pour morte un long moment récemment mais je crois avoir trouvé refuge à présent, peut-être m'acceptera-t-on enfin... »

(je me suis amusée en écrivant ça j'espère que c'est pas trop long et ennuyeux pour ceux qui le liront ^.^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arja
Infant


Féminin Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Lameargent Flameargent   Lun 5 Nov - 16:58

(j'ai eu enve d'une petite suite histoire d'embêter un peu et de dire que je suis toujours en vie mdr)

Elle mit sa tête dans ses mains et pleura pour la première fois depuis de très longues années. Elle prit un bout de parchemin noirci par le temps, une plume et écrivit à toute allure :
"La plus douleureuse des choses en ce monde est bien l'amour. L'amour pour un loup, pour un elfe, pour des amis et j'en passe. L'amour d'un maître. Trop de temps a passé, je n'ai pu qu'accumuler les erreurs. J'ai gardé trop de secrets. La naissance de ma lignée, les raisons pour lesquelles je ne peux transmettre mon sang. Pour lesquelles j'ai disparu... je m'apperçois de là où je suis que la vengeance qui m'a faite vivre jusqu'alors n'était qu'une erreur. Je n'ai su profiter de ma vie, je l'ai passée à me battre. J'ai rechercher une chose simple que je n'aurai jamais : la paix. Au delà des portes de la mort je ne l'aurai pas non plus à suposer que je puisse mourir réellement. Mon maître m'a élevée, il m'a appris à me battre, à tuer. Il était comme un père pour moi. Je vécu avec lui jusque mes 19ans. Ce qui s'est passé ? Pourquoi l'ai je quitté? Une femme comme moi ne peut se résoudre à voir un ami mourir sans se révolter. Mon maître m'envoya une nuit détruire deux individus. Un homme et une femme. Dans la plus grande discrétion bien entendu, cependant. Une troisième personne était là, une enfant. Mon ami me fit signe de fuir avant que le maître soit au courant de cette vie innocente, et c'est ce que nous fîmes. Mais le maître sut ce que nous avions fait, étant comme sa fille il ne put se résoudre à me tuer, il donna l'ordre d'assassiner mon ami sous mes yeux. je me révoltais, je criais, mais il mourrut. La colère m'empara et je pris une épée, je fis tomber chaque garde autour de moi et je sauta par la fenêtre. Le maître envoya des troupes afin de me capturer. Je me retrouva dans les marais et vit Altraya. Elle qui me transmit la malédiction de ce sang noir. Je pus vivre durant un moment. Les gardes de mon maître me croyaient morte. Mais, j'appris que l'enfant fut retrouvée et était sous ses ordres. Je décida de la libérer. Peu après je la confiais à Minor qui fit d'elle une des siens. Chaque soir je retournais au marais, mais mon maître savait à présent que j'étais encore en vie. Et un beau soir je du l'affronter. Il vint en personne me retrouver devant le tombeau où repose le corps d'Atraya. Il marmona je ne sais quelle invocation et je fut paralysée. Il me donna alors un coup d'épée dans la nuque puis il partit. Mon armure me protégea et m'empêcha de mourir à la suite de ce coup. Je fus blessée grievement et en attente de reprendre des forces je me cache dans l'obscurité, ne vivant que la nuit pour que personne ne me voie. Je suis devenue une âme errante, mon loup seul m'accompagne et c'est mieux ainsi. Mais un jour je reviendrai, et je me battrai à nouveau pour mon salut. Je me libèrerai de l'emprise de mon maître, et peut-être enfin connaitrai-je la paix?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Lameargent Flameargent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Présentation-
Sauter vers: